Forum de la lutte anti-LRU sur Lille

Forum pour discuter, s'informer, discuter débattre autour de la loi dîte LRU et du mouvement de contestation actuel principalement sur Lille et ses environs...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Suppression de poste dans l’Education Nationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bart59

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 27
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Suppression de poste dans l’Education Nationale   Lun 10 Déc - 0:12

Je viens de lire un article dans la rubrique “Economie en Bref” du Ouest France du 23 août 2008:

“11 000 postes de moins et moins d'heure de cours pour les élèves ?»

On peut s'interroger sur la volonté de Nicolas Sarkozy de réduire le nombre d'heures de cours pour les élèves. Encore plus quand il déclare que cette éventualité pourrait permettre au gouvernement “d'économiser des postes”.

Que doit-on comprendre au travers de cette déclaration, sans faire une affaire de rien parce que nous ne reconnaissons l'intelligence de notre président. L'objectif de la réduction vise un seul objectif : la réduction des dépenses du ministère du budget, des comptes publiques et de la fonction publique.

“Réduire les heures de cours” ne s'inscrit pas dans une logique éducative. Dans ce cadre on réduit les heures de cours comme un magasin qui restructure son organisation réduit l'amplitude des heures d'ouvertures pour limiter sa masse salariale. C'est donc bien une mesure d'efficacité économique qui conduit un choix d'efficacité éducative ? Tout cela veut financer le Paquet Fiscal.

Qu'apporte la réduction des heures de cours quand chaque citoyen à besoin d'acquérir de plus en plus d'outils pour comprendre et s'adapter à notre monde en évolution permanente (c'est d'autant plus vrai pour le monde du travail) ? Est-ce que cette réduction des heures de cours correspond une réduction des savoirs ?

Je me souviens d'une réforme de l'ancien gouvernement qui voulait supprimer l'enseignement de l'économie parce non utile à un parcours de formation dans le secondaire. J'entends toujours le discours sur l'inutilité de l'enseignement de la philosophie alors que l'on sait qu'il permet d'apprendre à poser une problèmatique et à prendre du recul sur un sujet paradoxal. Je m'effraie à l'idée d'une éducation qui n'offre plus les moyens de construire l'intelligence collective sous prétexte d'efficacité.

La république du progrès à un devoir, celui de garantir à tous l'accès à l'éducation, pour deux raisons : Parce que cette éducation permet la citoyenneté et parce qu'elle permet l'accès à l'exercice de cette citoyenneté.

Si l'école perd cette vocation pour des raisons économiques, le marché prendra sa place. C'est notamment ce que présage la généralisation des cours de soutien à domicile. L'école ne se donne pas les moyens de donner des cours de soutien aux élèves en difficulté. ACADOMIA se fait de l'argent sur le déficit d'accompagnement pas l'institution scolaire qui n'a pas soutenu les pions dans leur rôle éducatif.

Peut on imaginer que la proposition qui est faite par notre Président annonce un service minimum de l'éducation garanti et la légitimité d'un marché de l'éducation livré à la concurrence libre et non faussée ?

Nous ne pouvons envisager cette éventualité. Nous voulons un service public de l'éducation qui garantisse dans un premier temps l'accès à la citoyenneté pour tous les habitants de notre pays puis d'un deuxième temps la dotation pour chacun des outils qui permettront de s'adapter au monde du travail. Nous l'avons dit, l'accès à la citoyenneté et la garantie d'exercice de la citoyenneté.

Il faudra évaluer les besoins pour accomplir ce projet alors que nous évoluons dans une société ou la formation permanente oblige les institutions à évoluer au fil des événements qui modifient la réalité.

Affaire à suivre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Suppression de poste dans l’Education Nationale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Détachement à l'Education Nationale
» Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.
» un C.E. (comité d'entreprise) dans l'education nationale
» Les prochaines réformes envisagées dans l'Education nationale à partir du second semestre 2013.
» [résolu] Y a-t-il un équivalent du Loca-Pass dans l'Education nationale ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la lutte anti-LRU sur Lille :: Informations, débats, actualité du mouvement... :: Autour d'autres choses...-
Sauter vers: